Communes ile de ré

Nous avions commencé à synthétiser la semaine dernière la vision qu’ont de leur île les 10 Maires des  communes ile de ré suite à l’intéressante initiative du site Internet Ré à la Hune. Afin de proposer aux vacanciers qui prendront leurs vacances ile de Ré cet été ‘la parole’ de personnes qui sont intégrées à la région depuis longtemps et qui ont donc une approche marquée par leur présence à l’année sur l’Ile, nous continuons cette semaine à décliner ces avis.  

Pour Michel Auclair, le maire des Portes en Ré (l’une des plus célèbres des dix communes ile de ré) par exemple son attachement à l’ile remonte à une soixantaine d’années, période où il venait d’abord en famille en vacances aux Portes, le village du bout de l’île. C’est cet attachement de jeunesse qu’il s’est attaché à perpétuer au cours de sa carrière professionnelle d’abord puis en venant y passer sa retraite et en consacrant son temps à la chose publique aujourd’hui :’ Les Portes c’est mon enfance, mon adolescence et ma vie de famille pendant les vacances et depuis 2008, une retraite heureuse. Entouré d’amis je me suis investi dans un certain nombre d’associations portingalaises où j’ai trouvé beaucoup de chaleur’

Patrice Raffarin, le maire de Rivedoux Plage (parmi les communes ile de ré de la partie est), se livre à raconter des souvenirs particulièrement émouvants des ses vacances qu’il passait sur l’Ile de Ré en compagnie de ses frères et sœurs. Il évoque l’attente toute l’année, puis l’excitation du départ et enfin l’arrivée qui les comble d’une joie pure, sans fards. Encore une fois on retrouve l’idée d’un attachement sur la durée pour une île qui l’a comblée de bonheur étant enfant. ‘J’étais enfant à une époque où on jouait vraiment dehors avec des copains qu’on retrouvait chaque année, auxquels s’ajoutaient parfois des nouveaux «de passage». On arpentait la plage, les dunes et les rues, on grimpait dans les blockhaus, vestiges d’une guerre dont nous ne comprenions pas encore tout. On s’amusait sans s’ennuyer et sans écrans interposés

Giles Duval, le maire de Saint Clément les baleines, est parisien d’origine et il raconte la première fois où il fut invité à une partie de pêche au bouquet sur l’ile qui marqua le début d’une relation passionnée avec l’ile de Ré qui le conduira finalement à exercer les fonctions de maire au cours de sa retraite.

Pour Patrice Déchellette, le maire de Saint Martin en Ré, encore une histoire et une relation avec l’ile qui s’est tissé dans l’enfance pour ensuite persister jusqu’à aujourd’hui : ‘Saint-Martin c’est la ville de mon enfance, des vacances avec mes grands parents maternels rue des Gabaret, que je n’ai jamais quittée. C’est un port où j’ai usé mes fonds de culotte, pêché l’éperlan à la dandinette ou au carrelet sur le grand môle’

Gisele Vergnon la maire de Sainte Marie raconte l’ile de Ré par la mer, la mer par le bateau de son père. Encore des souvenirs liés à l’enfance, les promenades en bateaux, les ports, l’ambiance qui y régnait….. ‘L’arrivée au port de Saint-Martin bondé où il faut trouver une place pour la nuit et passer de bateau en bateau pour tenter de mettre pied à terre’

Au cours de ce voyage à travers les ‘mots des maires’ que vous pouvez consultez plus complètement sur le site de Ré à la Hune, il nous est apparu particulièrement marquant de constater combien l’attachement de ces hommes et femmes à leur île était ancrée dans des souvenirs d’enfance et donc d’autant plus forts et indéfectible. Nous espérons que vous donnerez à vos enfants l’opportunité de créer un tel attachement au cours de votre prochaine location de vacances à l’Ile de Ré.

Nos offres de location sur l'Ile de Ré

Maison  Saint-Martin-de-Ré
à partir de 710€ /sem.
Maison Saint-Martin-de-Ré

Location vacances, ile de ré, Villa en plein centre du village, de plain pied et...

Maison  La Flotte
à partir de 630€ /sem.
Maison La Flotte

Maison de village avec une belle luminosité proche du village